La rentrée pour Canal + et C8 : Vive le sexisme et la transphobie?

Date : Tuesday 13 September 2016 @ 23:46:31 :: Sujet : Actualités LGBT

Lundi 5 septembre, lors de l’émission du Grand Journal de Canal+, l’humoriste Lamine Lezghad lance à Brigitte Boréale, chroniqueuse ouvertement trans : « Nous, les mecs, quand on est stressés, une petite euh… ça détend. Hein, Brigitte ? ». Puis au tour d’Ornella Fleury, la nouvelle « Miss Météo » de dire : « Bonsoir monsieur-dame, enfin Brigitte ».

Mardi 6 septembre, l’émission Touche pas à mon poste ! de C8 diffuse une parodie de Plus belle la vie qui est dégradante et appelle au meurtre des personnes trans : « Il ne me reste plus que la travelotte *bang* je préfère encore rester avec ma femme ».




Toujours sur C8 le vendredi 9 septembre, Yves Pujol s’en donne à cœur joie dans le spectacle « Les fous rires des chevaliers du fiel  2016 » avec des tirades plus sexistes et transphobes les unes que les autres, par exemple : « la monsieur », « oh Amanda Lear », « puéricultrice, nan mais avec la barbe c’est joli », « franchement vous vous êtes regardé, vous avez peut-être le parachute qui se remplit mais le piolet il est toujours là hein », « Vous allez retourner chez vous et vous allez réfléchir à ce que vous voulez être euh, une fille, un garçon, un labrador ».

Nous dénonçons fermement le sexisme et la transphobie dissimulés dans ces sketchs qui renvoient systématiquement les personnes trans à leur sexe de naissance, niant ainsi le principe d’autodétermination pourtant défendu par la Cour Européenne des Droits de l’Homme par l’intermédiaire de deux arrêts (Van Kuck c. Allemagne, 2003 et Y.Y. c. Turquie, 2015). L’utilisation de l’humour n’est pas un sauf-conduit aux discriminations et à l’incitation à la haine ou au meurtre mais est révélateur des stéréotypes d’une société et mène inexorablement aux préjugés et aux discriminations.

Nous dénonçons fermement la violence, qu’elle soit physique ou verbale, contre les personnes trans. Ces sketchs viennent banaliser et légitimer des propos ou comportements sexistes et transphobes qui sont d’une violence inouïe, en particulier pour toutes celles et ceux qui doivent déjà faire face à de telles insultes au quotidien.

Nous rappelons que depuis la loi du 6 août 2012, l’identité sexuelle a été ajoutée aux motifs de discrimination de l’article 225-1 du code pénal. Par conséquent, nous n’hésiterons pas à faire valoir les articles 23 et 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse qui dispose que « Seront punis comme complices d’une action qualifiée crime ou délit ceux qui, soit par des discours […] auront directement provoqué l’auteur ou les auteurs à commettre ladite action, si la provocation a été suivie d’effet. » Nous allons aussi saisir le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel afin de lui signaler ces programmes.

Canal+, C8 ainsi que les auteur-e-s de ces sketchs doivent au minimum présenter des excuses aux personnes trans qui ont été choqué-e-s et qui sont de potentielles victimes de discriminations à cause de leurs émissions.

Signataires :
Acthe, En Trans, Trans 3.0, Prendre Corps, Inter-LGBT








Cet article provient de CENTR'ÉGAUX - Association des Centristes et Démocrates Lesbiennes Gays Bi Trans et GayFriendly

L'URL pour cet article est : http://www.centregaux.org//article.php?sid=541