Réactions à l'Arrêt de la Cour de Cassation conduisant à l'annulation de la condamnation de Christian VANNESTE pour injures publiques envers un groupe de personnes en raison de leur orientation sexuelle

Date : Thursday 13 November 2008 @ 22:33:36 :: Sujet : Lutte contre l'Homophobie

Vous trouverez le communiqué de presse de l'Inter-LGBT en suivant le lien suivant (http://www.inter-lgbt.org/spip.php?article904), auquel CENTR'ÉGAUX s'associe pleinement.
Pour rappel, en janvier 2005, Christian VANNESTE avait déclaré à La Voix du Nord que l'homosexualité était une "menace pour la survie de l'humanité". "Je n'ai pas dit qu'elle était dangereuse, j'ai dit qu'elle était inférieure à l'hétérosexualité. Si on la poussait à l'universel, ce serait dangereux pour l'humanité", justifiait-il alors. Dix jours plus tard, ce dernier ajoutait : "Je critique les comportements, je dis qu'ils sont inférieurs moralement." 
La décision de la Cour de Cassation du 12 novembre casse l'arrêt de la Cour d'Appel de Douai qui avait confirmé la décision de condamnation du Tribunal correctionnel de Lille, estimant qu'"un parlementaire est investi d'une parcelle de la souveraineté nationale" et que "sa liberté d'expression est une condition de la démocratie et de l'Etat de droit".
La Cour estime que "si les propos litigieux, qui avaient été tenus dans la suite des débats et du vote de la loi du 30 décembre 2004 (loi réprimant les propos injurieux ou diffamatoires "en raison de l'orientation sexuelle") ont pu heurter la sensibilité de certaines personnes homosexuelles, leur contenu ne dépasse pas les limites de la liberté d'expression".

Nous attirons votre attention sur le danger que constitue une telle décision.
Affirmer que l'homosexualité est inférieure à l'hétérosexualité ne peut être considéré comme un simple acte offensant tant ces paroles sont contraires à la dignité des personnes. Cette décision s'avère lourde de conséquences puisqu'elle permet à chacun d'attenter à la dignité d'autrui sous couvert de la liberté d'expression.
L'UMP, par sa légitimation de fait de M. VANNESTE, qui a été investi sous les couleurs du parti aux dernières élections et a réintégré le groupe parlementaire, contrairement aux engagements du candidat SARKOZY et par les dérapages fréquents de ses membres, le dernier en date de M. LONGUET assimilant homosexualité et pédophilie, fait preuve une fois de plus de son sectarisme.
L'indépendance de la justice française est un socle de notre République, nous vous demandons pourtant de vous émouvoir publiquement de cette décision, et de soutenir par la même, ces millions de français blessés par les propos de M. VANNESTE.

Contact Presse : 0677993651 / 0684377442







Cet article provient de CENTR'ÉGAUX - Association des Centristes et Démocrates Lesbiennes Gays Bi Trans et GayFriendly

L'URL pour cet article est : http://www.centregaux.org//article.php?sid=363