François Bayrou dépose un recours contre le fichier EDVIGE et lance un appel aux élus français

Date : Monday 01 September 2008 @ 13:11:14 :: Sujet : Ils en ont parlé; Ils ont dit !

PARIS - Le président du MoDem François Bayrou a annoncé à son tour le dépôt d'un recours contre la création du fichier EDVIGE (Exploitation documentaire et valorisation de l'information générale), qui doit permettre aux services de renseignements de collecter des informations sur tous les militants politiques, associatifs ou syndicaux, et sur toute personne ou groupe "susceptible de porter atteinte à l'ordre public", à partir de l'âge de 13 ans.

Ce fichier "va regrouper toutes les informations confidentielles et personnelles sur (...) tous les élus français, quelque soit leur mandat, tous ceux qui l'ont été ou tous ceux qui ont été candidats à une élection, plus les responsables économiques, syndicaux ou religieux", a détaillé M. Bayrou sur Europe-1. Le fichier doit aussi rassembler les informations "sur leur vie sexuelle, sur leur santé et sur toutes leurs fréquentations".

"Ceci ne peut pas être accepté dans un pays démocratique", a tranché le député des Pyrénées-Atlantiques.

"Je déposerai un recours, comme par ailleurs un certain nombre de mes collègues", a-t-il annoncé. La vice-présidente du MoDem Corinne Lepage a déjà déposé un recours devant le Conseil d'Etat contre ce fichier. Après de vives critiques et une pétition contre EDVIGE, un collectif d'associations et de syndicats a lui aussi déposé un recours similaire. AP

(Source:
http://fr.news.yahoo.com/ap/20080831/tfr-securite-fichier-edvige-bayrou-71c19f3.html)

et lance un appel aux élus français contre le fichier de police Edvige:

PARIS (Reuters) - Le président du Mouvement démocrate (MoDem), François Bayrou, a lancé mardi un appel aux élus français pour qu'ils se mobilisent contre la mise en place du fichier de police Edvige, qu'il juge contraire aux principes républicains.
Pour sa part, le Parti socialiste demande au gouvernement "de retirer le décret" créant ce ficher et "de s'expliquer devant le parlement".

"J'ai écrit à tous les élus français, on ne peut pas accepter et laisser faire (...) Ceci pour moi en démocratie est insupportable, ce n'est pas un régime dans lequel on peut vivre", a dit François Bayrou sur France inter.
"En quelques clics, n'importe quel gouvernement ou fonctionnaire va pouvoir avoir accès à des choses intimes. Vous voyez quel moyen de pression on donne aux gouvernants. Les élus et les citoyens qui m'entendent ne peuvent pas accepter ça", a-t-il ajouté.

Le fichier Edvige a été créé par un décret publié au Journal officiel le 1er juillet. Il permet de ficher les personnes "ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui jouent un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif" et celles qui "en raison de leur activité individuelle ou collective, sont susceptibles de porter atteinte à l'ordre public".
Il sera possible d'y faire figurer des informations sur les situations patrimoniales, fiscales, les relations, la santé et l'orientation sexuelle des personnes fichées.
Une pétition visant à obtenir l'abandon du fichier avait recueilli mardi plus de 92.000 signatures, selon le compteur du site internet http://nonaedvige.ras.eu.org. Plusieurs syndicats et organisations politiques ont saisi le Conseil d'Etat contre la création de ce fichier.
Le ministère de l'Intérieur assure qu'il ne s'agit que de la réactualisation d'un ancien fichier de police utilisé par les Renseignements généraux, aujourd'hui fondus dans le nouveau service DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur).









Cet article provient de CENTR'ÉGAUX - Association des Centristes et Démocrates Lesbiennes Gays Bi Trans et GayFriendly

L'URL pour cet article est : http://www.centregaux.org//article.php?sid=354