Etats-Unis: La Cour suprême de l'Arkansas décide que les homos peuvent être famille d'accueil

Date : Wednesday 05 July 2006 @ 19:25:44 :: Sujet : L'Homoparentalité - Les différentes approches dans le monde

Dans une décision du 29 juin, la cour suprême de l'Arkansas a considéré que la politique des services sociaux visant à interdire aux homosexuels d'être famille d'accueil était contraire à la Constitution. Cette politique, mise en place en 1999, avait été justifiée par la volonté de protéger les enfants des maladies, de la violence, des agressions sexuelles, de la négligence et de l'instabilité. Dans sa décision, le juge Donald Corbin a nettement condamné une telle approche en soulignant qu'il n'y avait pas «de corrélation entre la santé, le bien-être, et la sécurité d'un enfant élevé par une famille d'accueil, et l'exclusion de principe de tout individu homosexuel ou qui habite dans un foyer avec un homosexuel». L'affaire jugée par la Cour suprême était en effet un peu particulière. Parmi toutes les personnes qui avaient attaqué cette politique opposée aux homosexuels figurait William Wagner, un homme hétérosexuel marié, père d'une fille de 27 ans et d'un fils de 23 ans. Les services sociaux avaient refusé qu'il accueille un enfant pour la simple raison que son fils est homosexuel et qu'il vient parfois au domicile de son père. Rita Sklar, la directrice de l'American Civil Liberties Union de l'Arkansas, s'est félicitée de cette décision en soulignant que «la Cour suprême a clairement compris ce que les scientifiques et toutes les organisations de protection de l'enfance répètent depuis des années: il n'y a aucune raison de priver les enfants de bons foyers en excluant les homos des familles d'accueil». Mais le gouverneur républicain de l'Arkansas, Mike Huckabee, ne l'entend pas de cette oreille, et a réagi en précisant qu'il espérait que le Parlement allait intervenir pour interdire plus clairement aux homosexuels d'être des familles d'accueil. «Je suis particulièrement déçu par le fait que la Cour semble plus intéressée par ce qui est bon pour les couples homosexuels que par ce qui est bon pour les enfants qui ont besoin de familles d'accueil», a-t-il déclaré par la voix de sa porte-parole, Alice Stewart. L'Arkansas manque pourtant cruellement de familles d'accueil, qu'elles soient homosexuelles ou hétérosexuelles.

par Alexis Delano / http://www.tetu.com/rubrique/infos/infos_detail.php?id_news=9779&date_info=2006-07-03








Cet article provient de CENTR'ÉGAUX - Association des Centristes et Démocrates Lesbiennes Gays Bi Trans et GayFriendly

L'URL pour cet article est : http://www.centregaux.org//article.php?sid=147